Supplémentation saisonnière en vitamine D3 et impacts sur la force, la puissance et la composition corporelle : du nouveau

La vitamine D, la vitamine soleil comme je l’appelle, joue un rôle dans le bon fonctionnement du corps humain et est encore plus importante chez les athlètes, particulièrement pour la performance.

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Toutefois, dans les pays nordiques et de latitudes plus élevées, comme le Canada, le soleil est moins présent et ses rayons sont moins intenses en automne et en hiver, faisant en sorte qu’il est plus difficile de synthétiser de la vitamine D naturellement via la peau. D’ailleurs, nous exposons beaucoup moins de peau aux rayons du soleil entre octobre et avril. Cela fait en sorte que les taux sanguins de vitamine D peuvent être plus bas l’automne, l’hiver et aussi le printemps. C’est pour cette raison que les professionnels de la santé suggèrent un supplément de vitamine D durant ces mois. Les sources alimentaires de vitamines D sont d’ailleurs limitées : lait de vache et boissons végétales enrichies, saumon et margarine (enrichie).

Une étude récente a évalué l’impact de la supplémentation en vitamine D3 à l’automne sur la force, la puissance, la composition corporelle et les hormones dites anaboliques chez des nageurs.

L’étude en question : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32023539/

Des nageurs du niveau collégial (hommes et femmes), ayant des taux optimaux de vitamine D à la fin de l’été, ont reçu au hasard 5000 UI de vitamine D3 ou un placebo à prendre quotidiennement pendant 12 semaines. Dix nageurs ont reçu le supplément de vitamine D (VITD; n = 10) et neuf ont reçu le placebo (PLA; n = 9).

Les participants devaient maintenir leurs habitudes alimentaires et continuer de suivre leur plan d’entraînement, qui comprenait des entraînements de natation en piscine intérieure, des séances de musculation et de conditionnement, ainsi que de la course à pied et de la pliométrie.

Suite à cela, les niveaux de VITD ont augmenté de 8% dans le groupe VITD et ont diminué de 44% dans le groupe PLA. Les chercheurs ont évalué la force et la puissance par l’exécution de 7 exercices (1-répétition maximale (1RM) au bench press, squat, deadlift, saut en longueur et saut vertical, AMRAP aux dips et pull-ups). Les exercices étaient exécutés dans le même ordre durant 3 jours.

La progression était plus importante au squat, au deadlift et au saut vertical pour le groupe VITD comparativement au groupe PLA. Les résultats au squat n’étaient pas tout à fait statistiquement significatifs. Les résultats au bench press, au saut en longueur, aux dips et aux pull-ups étaient assez similaires pour les deux groupes.

Il y a eu une diminution du pourcentage de gras dans les deux groupes, mais les résultats étaient plus marqués dans le groupe VITD comparativement au groupe PLA. La masse maigre a augmenté de 13,6% dans le groupe VITD, tandis qu’elle est demeurée stable dans le groupe PLA. Les niveaux de testostérone ont diminué, alors que les taux de globuline liant les hormones sexuelles (SHBG) ont augmenté significativement dans le groupe PLA, alors qu’aucun changement n’a été observé dans le groupe VITD.

Quoi retenir ?

Ces résultats suggèrent que la supplémentation saisonnière en vitamine D pourrait avoir des effets positifs sur les performances en termes de force et de puissance, sur la composition corporelle ainsi que sur les taux d’hormones dites anabolisantes chez les athlètes. Cependant, il est important de prendre en considération que la posologie étudiée est supérieure à aux apports quotidiens recommandés (4000 UI). D’ailleurs, il faut être prudent avec la supplémentation en vitamines liposolubles (qui peut s’emmagasiner dans les cellules adipeuses) et celle-ci devrait être supervisée par un professionnel de la santé (ex. : nutritionniste, pharmacien, médecin…). Un supplément qui fournit entre 1000 et 2000 UI par jour est à considérer chez les sportifs et athlètes. Il s’agit d’ailleurs d’une vitamine dont les apports sont souvent faibles chez les athlètes !


Références :

Rockwell MS, Frisard MI, Rankin JW, Zabinsky JS, Mcmillan RP, You W, Davy KP, Hulver MW. Effects of Seasonal Vitamin D3 Supplementation on Strength, Power, and Body Composition in College Swimmers. Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2020 Feb 4:1-9.

Ce que vous devez savoir au sujet de la vitamine D : https://www.unlockfood.ca/fr/Articles/Elements-nutritifs-(vitamines-et-mineraux)/Ce-que-vous-devez-savoir-au-sujet-de-la-vitamine-D.aspx

SSE #148: L’IMPORTANCE DE LA VITAMINE D POUR LES ATHLÈTES https://www.gssiweb.org/fr-ca/article/sse-148-l’importance-de-la-vitamine-d-pour-les-athl%C3%A8tes#:~:text=Les%20athl%C3%A8tes%20ayant%20un%20niveau,est%20pas%20possible%20ou%20d%C3%A9sir%C3%A9e.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s